La tunisie Medicale - 2020 ; Vol 98 ( n°012 ) : 1031-1038
[ Vu 881 fois ]
Résumé

Introduction : Le syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) constitue un réel problème de santé publique. La prévalence du SAHOS chez les patients atteints de fibrillation auriculaire (FA) varie de 32 à 85 % selon les études les plus récentes.
Objectif : Déterminer la prévalence et la sévérité du SAS chez une population suivie pour FA non valvulaire, et d’identifier ses facteurs prédictifs.
Méthodes : Nous avons réalisé une étude transversale, incluant des patients suivis pour FA. Les patients ayant des antécédents de SAHOS n’ont pas été inclus. Tous les patients ont eu un dépistage clinique du SAHOS et ont subi une polysomnographie.  
Résultats : Nous avons inclus 100 patients dans cette étude. Le SAHOS a été confirmé chez 90% des patients atteints de FA. Le SAHOS était léger dans 32%, modéré dans 27% et sévère dans 31% des cas. Les caractéristiques cliniques étaient comparables entre les patients avec et sans SAHOS. Les facteurs prédictifs indépendants du SAHOS chez les patients atteints de FA étaient un âge supérieur à 61 ans (p = 0,029), une durée de FA supérieure à 2 ans (p = 0,04) et les ronflements (p = 0,01).
Conclusions : Le SAHOS a été diagnostiqué chez 90% des patients atteints de FA.Ainsi, un dépistage systématique du SAHOS pourrait être une approche pertinente étant donné sa prévalence élevée et ses implications thérapeutiques. Le ronflement, l'âge supérieur à 61 ans et la durée de la FA de plus de 2 ans étaient indépendamment associés au SAHOS.

Mots Clés
Article
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2021
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement pronostic Chirurgie diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer du sein Cancer dépistage Coelioscopie Immunohistochimie mammographie Ostéoporose prévention
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !