La tunisie Medicale - 2020 ; Vol 98 ( n°011 ) : 869-872
[ Vu 385 fois ]
Résumé

Les syndromes neurologiques paranéoplasiques sont rares et difficiles à diagnostiquer du fait qu’ils précèdent souvent le diagnostic oncologique. Le lymphome hodgkinien est associé à plusieurs syndromes paranéoplasiques dont la dégénérescence cérébelleuse et la dermato/polymyosite. Le syndrome vestibulaire périphérique est exceptionnellement d’origine paranéoplasique. Nous rapportons le cas d’un patient de 52 ans sans antécédents notables ayant présenté un vertige avec nystagmus, nausées et amaigrissement. La recherche étiologique a révélé un lymphome hodgkinien (forme scléro-nodulaire) avec des anticorps onco-neuronaux négatifs, rendant le diagnostic un réel défi pour les cliniciens. La chimiothérapie, la radiothérapie et la rééducation vestibulaire ont permis l’amélioration du patient.

Le syndrome vestibulaire périphérique peut être la seule manifestation paranéoplasique du lymphome hodgkinien entrainant ainsi un véritable défi diagnostique pour les cliniciens. La chimiothérapie et la radiothérapie comme traitement de la maladie sous-jacente est d'un grand bénéfice si celle-ci est démarrée le plus tôt possible.

Mots Clés
Article
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2020
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement pronostic Chirurgie diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer du sein Cancer dépistage Coelioscopie Immunohistochimie tuberculose mammographie Ostéoporose
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !