La tunisie Medicale - 2020 ; Vol 98 ( n°06 ) : 466-474
[ Vu 1871 fois ]
Résumé



Introduction : La simulation permet de faire des apprentissages dans l’action, d’en faire la réflexion et de recevoir une rétroaction. Tous ces facteurs laissent croire à l’apport positif de la simulation quant au développement du raisonnement clinique. Le principal outil d’évaluation permettant de tester de manière standardisée cette compétence est le test de concordance de script.

Objectif :  Evaluer l’impact de l’enseignement par la simulation clinique haute-fidélité sur le raisonnement clinique des étudiants en première année du deuxième cycle des études médicales (DCEM1), tout en évaluant leur pratique pédagogique, leur satisfaction et leur niveau de confiance à l’égard de leurs apprentissages reçus lors de cette séance.

Méthodes : Nous avons réalisé une étude prospective bicentrique évaluative ayant inclus les étudiants en troisième année médecine effectuant leur stage de cardiologie au courant du premier semestre de l’année universitaire 2019-2020 au sein des services de cardiologie de l’hôpital Habib Thameur et de l’hôpital Charles Nicolle.

Résultats : L’étude a inclus 48 étudiants. Les étudiants qui ont participé à cette étude ont aimé les pratiques pédagogiques utilisées lors des enseignements assistés par la simulation. Leur intérêt pour ces pratiques est validé par la moyenne de 37,2±5,53 pour l’apprentissage actif, de 8,04±1,85 pour la collaboration, de 8,5±1,51 pour la diversité des styles et de 8,02±1,72 pour attentes élevées. Dans notre étude, les résultats révèlent que les étudiants étaient satisfaits des apprentissages qu’ils ont effectués dans le cadre de la séance de simulation avec une moyenne de 22,37±2,54. Les résultats de notre étude indiquaient que les étudiants étaient sûrs que leurs apprentissages leur permettront de résoudre dans un milieu clinique réel des problèmes similaires à ceux présentés dans le cadre de la simulation avec une moyenne de 31,48±4,63. Les résultats de notre étude ont montré une progression du raisonnement clinique des étudiants avec la simulation à l’aide d’un test de concordance de script, la note obtenue par les étudiants après la séance de simulation est significativement supérieure à la note des étudiants avant la séance de simulation avec p=0,008.

Conclusion : La simulation est une stratégie pédagogique novatrice et a un apport dans l’optimisation du processus du raisonnement clinique et l’amélioration de la qualité des soins.

Mots Clés
Article
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2020
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement pronostic Chirurgie diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer dépistage Cancer du sein Coelioscopie Immunohistochimie Mortalité mammographie prévention
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !