La tunisie Medicale - 2020 ; Vol 98 ( n°05 ) : 343-347
[ Vu 1641 fois ]
Résumé

L’activité de l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) en cette pandémie Covid-19 pose un dilemme. En effet, il s’agit d’une activité théoriquement non urgente hormis le cas de la préservation de la fertilité pour des raisons oncologiques. La majorité des sociétés savantes de fertilité dans le monde telles que l’American Society for Reproductive Medicine (ASRM) et l’European Society of Human Reproduction and Embryology (ESHRE) ont préconisé d’arrêter d’inclure de nouvelles patientes et de continuer uniquement les cycles de Fécondation In Vitro (FIV)qui ont été déjà initiés en favorisant le Freeze-all autant que possible. La Société Tunisienne de Gynécologie Obstétrique (STGO), dans un premier temps, a émis des recommandations nationales qui rejoignent les recommandations internationales. Ces recommandations ont été suivies par la majorité des centres d’AMP tunisiens.
Cependant, plusieurs nouvelles données nous poussent à réactualiser ces recommandations.

Mots Clés
Article
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2020
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement pronostic Chirurgie diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer du sein Cancer dépistage Coelioscopie Immunohistochimie Ostéoporose Mortalité mammographie
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !