La tunisie Medicale - 2019 ; Vol 97 ( n°010 ) : 1095-1103
[ Vu 1144 fois ]
Résumé

Au cours du mois de Ramadan, les adultes Musulmans en bonne santé se privent de manger et boire de l’aube au coucher du soleil (période variable selon le lieu géographique et la période de l’année). Différemment d’autres formes de jeûne telle que la restriction calorique, le jeûne intermittent du Ramadan (JIR) est une forme unique de jeûne total (abstention totale de nourriture et de liquides), restreint dans le temps, intermittent, et circadien (suivant le rythme circadien et l’horloge biologique humaine). Les athlètes Musulmans continuent à s’entraîner et à participer aux compétitions pendant le Ramadan et les recherches ont montré que selon les efforts physiques, le JIR pourrait avoir des effets divers sur la performance physique (de ‘’pas d’effet’’ à des ‘’effets marqués’’). Les athlètes qui jeûnent pourraient éventuellement souffrir entre autres, d’hypo-hydratation, de rythme et architecture de sommeil modifiés, de troubles du sommeil, d’altérations d’humeur et d’immunité, de performances psychomotrices diminuées et d’une perception générale de fatigue physique et/ou mentale. Cette revue a pour but d’apporter une mise à jour synthétique, basée sur les recherches scientifique et/ou les opinions d’experts sur le sujet, et conséquemment, des recommandations pratiques pour les athlètes, les entraîneurs, les staffs médicaux et scientifiques ainsi que les dirigeants sportifs ; ceci afin de les guider vers l’adoption de stratégies, de mesures et de comportements sociaux et psychologiques afin de faire face aux changements et éventuelles contraintes imposées par l’observance du Ramadan. Ces mesures devraient être ajustées et adaptées, utilisant une approche holistique/globale, plutôt que se concentrer sur des modifications/perturbations isolées. De plus, les stratégies adoptées ne devraient pas être sous forme ‘’solution unique/universelle’’, mais devraient plutôt prendre en compte la variabilité parmi les athlètes et leurs besoins spécifiques (biologiques, psychologiques, cognitifs et comportementaux), et leur environnement de vie (plus défiant quand un individu pratique le JIR dans un pays à majorité non-Musulmane).

 

Mots Clés
Article
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2019
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement Chirurgie pronostic diagnostic Tunisie Maladie de crohn dépistage Cancer Cancer du sein Coelioscopie Immunohistochimie mammographie Mortalité échographie
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !