La tunisie Medicale - 2019 ; Vol 97 ( n°010 ) : 1077-1086
[ Vu 296 fois ]
Résumé

Contexte: Au cours du mois de Ramadan, plusieurs Musulmans continuent à pratiquer de l’activité physique (AP) et/ou de participer à des compétitions sportives. Cependant, la combinaison de l’observance du Ramadan (OR) et de l’AP est susceptible d’être associée à une perturbation du rythme veille-sommeil.
Objectifs: (i) Évaluer les effets de l’OR sur les habitudes de sommeil des pratiquants de l’AP et (ii) proposer des recommandations pratiques, fondées sur des preuves scientifiques, permettant d’améliorer les habitudes de sommeil d’un sujet actif qui pratique l’OR.
méthodes: Le contenu complet de deux bases de données, PubMed/MEDLINE et Web of Science, a été examiné jusqu’au 25 Mars 2019. Tous les articles acceptés concernaient des pratiquants sains de l’AP et qui avaient évalué la quantité et/ou la qualité du sommeil nocturne et/ou la durée des siestes quotidiennes avant et pendant le Ramadan.
Résultats: Treize études ont évalué la durée totale du sommeil (DTS) des sujets physiquement actifs. Par rapport à avant Ramadan, la DTS a diminué dans cinq études, a augmenté dans une étude et est resté inchangé dans sept études. La qualité du sommeil a été auto-estimée dans cinq études. Trois études ont montré une diminution de la qualité du sommeil et deux n’ont signalé aucun changement. La durée des siestes quotidiennes a augmenté dans deux études.
Conclusions et recommandations pratiques: La poursuite de l’AP pendant l’OR n’a pas diminué la DTS. Cependant, aucune conclusion définitive ne peut être tirée en ce qui concerne la qualité et/ou les caractéristiques du sommeil et la durée des siestes quotidiennes. La quantité et la qualité du sommeil doivent être évaluées afin de lutter contre les perturbations du sommeil. Les personnes physiquement actives devraient éviter les repas
copieux la nuit et, si possible, faire une sieste de 20 à 30 minutes pendant la journée. Une douche de 10 minutes à ∼40 °C et une vidéo d’induction de pleine conscience, auto-administrée pendant six minutes, peuvent être utiles immédiatement avant le coucher. Une supplémentation en tryptophane (1 g/jour) ou de mélatonine (5 à 8 mg) peuvent également améliorer les caractéristiques du sommeil.

    

Mots Clés
Article
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2019
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement Chirurgie pronostic diagnostic Tunisie Maladie de crohn dépistage Cancer Cancer du sein Coelioscopie Immunohistochimie prévention Mortalité mammographie
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !