La tunisie Medicale - 2018 ; Vol 96 ( n°010 ) : 754 - 759
[ Vu 314 fois ]
Résumé

La Tunisie avec sa tradition de recensements généraux périodiques de la population depuis 1921, dispose d’une base de données permettant de décrire et d’analyser l’évolution de la population, non seulement d’un point de vue quantitatif, mais également de sa structure (surtout selon l’âge) au cours du temps.Ce travail a pour objectif de vérifier le processus de la transition démographique et de décrire le vieillissement de notre population.Les différents indicateurs démographiques ont été collectés à partir des données de l’Institut National de la Statistique (INS), de la presse locale et de sources Internationales.D’une pyramide des âges à base large et point fine en 1956, nous sommes aujourd’hui avec une pyramide présentant une encoche chez les moins de 25 ans. La proportion des personnes âgées de 60 ans et plus a évolué de 5,5% de l’ensemble de la population en 1966 à 11,4% en 2014, confirmant par ailleurs la transition démographique rapide de la Tunisie. En un demi-siècle les taux de natalité et de mortalité ont chuté de 23,27 ‰ à 5,48 ‰ (r= -0.86, p<10-3) et de 45,47 ‰ à 18,87 ‰ en 2014  (r = -0.97, p<10-3) respectivement entre les années 1960 et 2014 (r= -0.94, p<10-3). Parallèlement, l’indice synthétique de fécondité a baissé de 7,01 en 1964 pour atteindre 1,99 en 2005, pour se situer actuellement à 2,4 en 2014. L’ensemble de ces indicateurs placent la Tunisie au rang de vieillissement moyen le « papy boom » n’est pas pour demain

Mots Clés
Article

INTRODUCTION
La transition démographique décrite vers la deuxième moitié du vingtième siècle,est calquée sur la transition épidémiologique annoncée par Omran(1) depuis 1971. Elleexplique le processus du changement de la structure d’une population,au cours du temps, compte tenu de deux indicateurs démographiques: la natalité et la mortalité,deux indicateurs fortement influencés par l’état sanitaire d’une population. Le dernier maillon de la transition démographique correspond à une situation de faible mortalité et de faible natalité, et offre, en association avec une augmentation de l’espérance de vie, les ingrédients d’une population vieillissante (synonyme de fardeau que les moins jeunes doivent supporter pour garantir le bienêtre social des seniors). La Tunisie avec sa tradition,bientôt centenaire, de recensements généraux périodiques de la population depuis 1921, dispose d’une base de données permettant de décrire et d’analyser l’évolution de la population non seulement d’un point de vue quantitatif, mais égalementde sa structure (surtout selon l’âge), ce qui permet de vérifier le processus de la transition démographique et de générer les hypothèses du vieillissement de notre population. Différents rapports (2)émanant des services du Ministère de la Santé ont documenté l’augmentation de l’espérance de vie à la naissance et de la baisse de fécondité depuis l’indépendance du pays, deux facteurs ayant pour corollaire, le vieillissement de la population.L’objectif de ce travail est de faire le point, à travers les différentes approches du concept du « vieillissement populationnel », sur la structure actuelle de la population Tunisienne en fonction de l’âge et sa tendance au cours des prochaines années.

MATERIEL ET METHODES
Il s’agit d’une étude de type « revue de littérature », particulièrement despublications émanant de l’Institut National de la Statistique (INS), d’extraits d’articles de presse parues en Tunisie en post révolution et de ressources internationales desNations Unies « World Population Prospects »(3).En plus de la publication,depuis sa création en 1969(4–6),des statistiques relatives aux différentes composantes socio-économiques du pays, l’INS a la charge d’effectuer les recensements généraux de la population à un rythme décennal et ce depuis 1966.Les principales dimensions explorées à travers ces rapports étaient, la structure de la population en fonction de l’âge et du sexe, de la population Tunisienne, la transition démographique et le vieillissement de la population. Ces dimensions ont été étudiées en fonction de certains indicateurs démographiques dont la mortalité, la natalité, l’indice synthétique de fécondité du moment (nombre moyen qu’aurait une femme lors de sa vie génésique compte tenu de la fécondité du moment et les âges médians et moyens au cours du temps). Les tendances temporelles ont été analysées par le coefficient de corrélation « r » de Pearson

RESULTATS 
1. Structures de la population tunisienne
La structure de la population tunisienne par tranches d’âges et selon le sexepeut être fidèlement synthétisée graphiquement par la pyramide des âges. La lecture des différentes pyramides des âges de 1966 à 2014 montre les changements qu’a connue la population Tunisienne dans sa structure par tranches d’âges, au cours de cinq dernières décennies. D’une pyramide à base large et sommet fin en 1966, nous sommes en face d’une pyramide caractérisée par une encoche au niveau des tranches d’âge 5-25 ans en 2014 (figure n°1). La pyramide de 2014, reflet de l’évolution au cours du temps de cette structure, montre (figure n°2) l’augmentation progressive de la tranche d’âge 60 ans et plus, qui a évolué de 5,5% de l’ensemble de la population en 1966 à 11,4% en 2014. Parallèlement à cette augmentation de la population de 60 ans et plus, nous enregistrons une diminution progressive de la fréquence de la tranche d’âge des moins de 5 ans (figure n°3) qui représentait 18,6% de la population en 1966 pour ne représenter que 9,2% seulement en 2014 (soit une chute de 50%, confirmée par la diminution de l’indice synthétique de fécondité passant de 6,99 en 1966 à 2,23 en 2014). La chute de cet indice a été accompagnée par le recul de l’âge du au premier mariage, passant de 26,3 ans en 1956 à 33 ans en 2004 pour les hommes et de 19,5 ans en 1956 à 29,2 en 2004 pour les femmes (tableau 1).
2.Phénomènes démographiques
L’ensemble de ces indicateurs démographiques ont été concordants avec le concept de « transition démographique » caractérisée par une diminution conjointe de la mortalité et de la natalité au cours du temps (figure n°3). En un demi-siècle environ et pour l'ensemble de la période 1960-2014, le changement des taux de mortalité enregistrés entre ces deux dates a été de 73 %. C'est en 1960, qu'on a enregistré la valeur la plus élevée (23,27 ‰) et c'est en 1997 qu'on a notifié la valeur la plus basse (5,48 ‰). Cette baisse est statistiquement significative (r= -0.86, p<10-3). Le même phénomène a été observé pour la natalité durant la même période, passant de 45,47‰ en 1960 à 18,87 ‰ en 2014 ; en 2004, on a enregistré la valeur la plus basse (16,48‰). Cette diminution de la natalité de 59% entre 1960 et 2014 a été significative (r = -0.97, p<10-3).La baisse presque linéaire de la natalité(r = -0.94, p<10-3)était accompagnée par celle de l’indice synthétique de fécondité qui est baissé de 7,01 en 1964 pour atteindre 1,99 en 2005, pour se situer actuellement à 2,4 en 2014 (tableau 1).
3. L’espérance de vie
En plus de ces phénomènes démographiques, la population Tunisienne a également connu une évolution vers la hausse des âges moyens et médians au cours de la période 1966-2014 (tableau I). Cette augmentation, presque linéaire au cours du temps, a évolué de 23,7 ans à 32,1 ans pour l’âge moyen et de 17,3 ans à 30 ans pour l’âge médian. Ces paramètres populationnels ont pour corollaire l’augmentation de l’espérance de vie à la naissance qui est passée de 47 ans en 1956 à 73,1 ans pour les hommes et 77,4 ans pour les femmes en 2015.  


DISCUSSION
L’ensemble des résultats tirés de différentes sources de l’INS Tunisie,confirment les changements démographiques qu’a connu la Tunisie, depuis son indépendance jusqu’à nos jours. Ces changements ont été caractérisés par l’augmentation de l’espérance de vie à la naissance et la baisse de l’indice synthétique de fécondité (reflétant de façon fidèle la natalité rapportée aux femmes en âge de procréation) ayant comme résultante un vieillissement de la population. La Tunisie est passée d’un régime démographique à forte natalité et forte mortalité, au début de l’indépendance en 1956, à un régime démographique à faible natalité et faible mortalité de nos jours. Ce passage appelé « transition démographique » a été décrit au cours de la deuxième moitié du vingtième siècle,comprend quatre phases (figure n°4), la Tunisie se trouve actuellement à la fin de ce modèle et a ainsi un profil démographique similaire à celui observé dans les pays de l’Europe Occidentale. Ce profil a été atteint d’une façon beaucoup plus accélérée, puisque en un demi-siècle, la Tunisie a bouclé sa transition versus environ deux siècles pour les pays occidentaux.En effet, la transition démographique a commencé en Tunisie, juste après la deuxième guerre mondiale avec le recul essentiellement des maladies infectieuses et contagieuses et la disparition des grandes famines qui survenaient dans le pays de façon épisodique(7).  Ces deux fléaux étaient à l’origine de la mortalité élevée observée jusqu’alors. Au lendemain de la deuxième guerre mondiale, le taux brut de mortalité était de 27 à 28‰. Depuis l’indépendance, la Tunisie a mis en place de programmes nationaux de lutte contre les maladies endémiques, des programmes de vaccination et de santé maternelle et infantile. Ces programmes associés à l’amélioration des conditions socio-économiques, ont eu un effet sur la mortalité qui a chuté de façon rapide passant de 19 ‰ en 1960 à 13 ‰ en 1973 pour se stabiliser autour de 5,6 ‰ à partir de 1990 et jusqu’à 2010.Conjointement à cette transition,un accroissement continu de la part de la population des 60 ans et plus dans la population totale, faisait avancer l’hypothèse de vieillissement populationnel. Fixer l’âge du début du vieillissement d’une façon arbitraire chronologiquement à 60 ans ne peut être retenu d’une façon universelle, d’autres dimensions doivent être analysées avant de retenir cette barre. Ajuster cette barre en fonction d’autres paramètres tel que l’espérance de vie à la naissance, des paramètres biologiques médico-sanitaireset de la distribution en percentiles de l’âge de la population, permettrait plus de souplesse à fixer la date du début du vieillissement à partir d’une valeur de cette distribution et non un âge chronologique fixé à l’avance. Ainsi la fréquence reste constante et c’est l’âge du début de la vieillesse qui change. Par ailleurs si le vieillissement individuel est irréversible, celui d’une population est vulnérable à ses déterminants.
La transition démographique s’est opérée conjointement à latransition épidémiologique dont les quatre phasesdécrites par Omran, font passer la morbidité d’un profil des maladies pestilentielles, associé à une forte natalité et une forte mortalité vers un profil dominé par les maladies chroniques et une baisse de la mortalité et de la fécondité. La Tunisie a aujourd’hui bouclésa transition et se situe à la 4ème phase de ce modèle, exposant ainsi le système de soins de santé à des défis structuraux de fonds, posant la question sur sa capacité à répondre aux besoins du nouveau profil démographique de la population.Actuellement, la proportion des 60 ans et plus touche les 10% de la population et classe la Tunisie à la limite supérieure d’un pays à vieillissement faible. Fallait-il s’alarmer pour autant ? Les différentes projections de l’INS (8)placent le passage de la Tunisie vers un vieillissement moyen à l’horizon de l’année 2036 où le taux des personnes âgées de 60 ans et plus atteindra les 20% de la population totale(23% en 2041). Bien que la Tunisie a connu son « baby boom » au cours des années 80 du siècle passé (pyramide des âges de 2014), son « papy boom » (taux des 60 ans et plus supérieure à 30 % de la population totale), ne sera pas pour demain,laissant ainsi l’opportunitéaux planificateurs et aux décideurs, le temps de se préparer à cetteéventuelle hypothèse.

Figure n°1 : Pyramides des âges de la Tunisie 1966-2014(9)


Figure n°2:Distribution relative par tranches d'âges de la population Tunisienne au cours du temps (9)


Figure n°3 : Indicateurs (pour mille) de la transition démographique de la Tunisie de 1960 à 2014(9)


Figure n°4 : Modèle théorique de la transition démographique dans le monde(10)
Tableau I : Evolution de l’Indice Synthétique de Fécondité (ISF), de l’âge en années au premier mariage et âges moyens et médians en Tunisie (1956-2014)

 

1956

1966

1975

1984

1994

2004

2014

 

ISF(11)

7

6,98

6,04

4,59

2,75

2,00

2,23

Ages au 1er mariage

 

 

 

 

 

 

Masculin

Féminin

Age moyen

Age médian

26,3

19,5

  ___

   ___

27

20,9

23,7

17,3

27,1

22,6

23,8

18,2

28,1

24,3

25,1

20

30,2

26,6

27,2

22,9

33

29,2

29,5

25,4

___

*22,5

32,1

30,0

      * âge moyen calculé pour l’ensemble des femmes en 2014 et non des mariages de l’année 2014

 

Références
  1. Omran, A.R. (1971), « The epidemiological transition: a theory of a epidemiology of population change, » The Milbank Memorial Found Quarterly , 49 : 509-538.
  2. Carte Sanitaire Tunisie 2015: République Tunisienne Ministère de la Santé. Direction des Etudes et de la Planification. S/Direction des statistiques.
  3. United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division 27 World Population Prospects: The 2017 Revision.
  4. JORT Loi 69-64 31décembre 1969 Portant loi de Finances pour la gestion 1970 Num 57 du 30-31 Décembre 1969 p 1502.
  5. JORT Décret 70-63 25 février 1970 Portant transfert de Services à l’Institut National de la Statistique. Num 11 du 27 Février 1970 p 221-222.
  6. JORT Décret 70-64 25 février 1970 Portant organisation de l’Institut National de la Statistique. Num 11 du 27 Février 1970 222-223.
  7. Touhami H. Le vieillissement de la population tunisienne entre mythes et réalités. Leaders.
  8. Institut National de la Statistique. Projection de la population 2014-2044 selon l’hypothèse moyenne. 2015 déc.
  9. La Tunisie à travers les RGPH 1926-2014 INS. Tunisie: Institut National de Statistique;
  10. Noin D. La transition démographique dans le monde. In Presses Universitaires de France; 1983.
  11. Perspective monde: outil pédagogique des grandes tendances mondiales depuis 1945. perspective.usherbrook.ca.
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2018
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement pronostic Chirurgie diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer du sein Cancer dépistage Coelioscopie Immunohistochimie échographie Mortalité mammographie
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !