La tunisie Medicale - 2016 ; Vol 94 ( n°08 ) : 570
[ Vu 1840 fois ]
Article

Introduction : Les dermatomycoses sont des infections de la peau et/ou des phanères causées par trois classes de champignons: les dermatophytes, les levures et les moisissures. Elles constituent un motif fréquent de consultation en pratique médicale courante.
Objectif : Etudier les particularités épidémiologiques, cliniques et mycologiques des dermatomycoses diagnostiquées chez les sujets âgés de plus de 65 ans consultant à l’hôpital Charles Nicolle de Tunis.
Méthodes : Etude transversale, réalisée durant une période de 2 ans et demi (janvier 2013 - juin 2015). Elle a porté sur des prélèvements mycologiques effectués au niveau de la peau et/ou des phanères chez des patients âgés de plus de 65 ans. Le diagnostic mycologique s’est déroulé en 4 étapes : prélèvement, examen direct, culture et identification. En cas de suspicion de pityriasis versicolor, seul le scotch test cutané a été réalisé.
Résultats : Parmi les 187 patients consultants, une dermatomycose a été retenue chez 163 d’entre eux (87,1%) dont la moitié était des diabétiques. Le sex-ratio était de 1,01 et leur moyenne d’âge était de 71 ans. Les formes cliniques diagnostiquées ont été les suivantes : une onychomycose dans 53,8%, une épidermophytiecircinée dans 23,8%, un intertrigo dans 21,8%, un pityriasis versicolor dans 0,69% et une teigne dans 0,3% des cas.
Au niveau des ongles des pieds, ce sont essentiellement les dermatophytes qui ont été isolés avec une prédominance de Trichophyton rubrum (90%) alors que les onyxis des mains étaient essentiellement d’origine candidosique (59,1%). Au niveau de la peau, Trichophytonrubrum (87,5%) et Candida sp (7,5%) étaient les champignons les plus fréquemment isolés. Pour les intertrigos, les petits plis ont été les plus touchés, essentiellement le pli inter-orteil avec prédominance deTrichophyton rubrum (89,5%). Concernant les teignes, un seul prélèvement a été effectué révélant la présence de Trichophytonviolaceum.
Conclusion : Cette étude montre une fréquence élevée des dermatomycoses chez les sujets âgés. Elles sont dominées par les onychomycoses. L’examen mycologique garde toute son importance pour confirmer l’origine fongique de toute lésion cutanée ou unguéale. Il permet aussi de guider la conduite thérapeutique et de connaitre l’origine de l’infection afin d’éviter la réinfestation.

Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2017
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement Chirurgie diagnostic Tunisie pronostic Maladie de crohn Cancer dépistage Coelioscopie Cancer du sein Ostéoporose mammographie tuberculose Schizophrénie
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !