La tunisie Medicale - 2021 ; Vol 99 ( n°02 ) : 291-297
[ Vu 227 fois ]
Résumé

Introduction : La dilatation pulmonaire percutanée (DPPC) est actuellement admise comme le traitement de première intention de la sténose pulmonaire (RP) valvulaire congénitale. Méthodes : nous avons rapporté les résultats immédiats de la DPPC à travers l’expérience du service de cardiologie à l’EPS Sahloul depuis 2014 jusqu’à 2019.
Résultats :40 patients ont été inclus , le diagnostic était basé sur les données de l’échographie cardiaque objectivant une dysplasie valvulaire dans 92% des cas, la principale anomalie associée est le FOP dans 22.5% des cas.des résultats immédiats comparables à ceux de la littérature ont été retrouvés avec un succès immédiat ( définit par un gradient pic à pic après la DPPC inferieur à 50mmHg) retrouvé dans 88% des cas ,permettant une réduction significative des gradients intraVD passant de 98.39mmHg à 49.86mmHg et pic à pic Trans pulmonaire de 69.65mmHg à 30.19mmHg. Après DPPc 11% des patients ont gardé un gradient élevé dont la principale composante était infundibulaire, les facteurs indépendants prédictifs étaient la dysplasie valvulaire et le petit diamètre de l’anneau une réaction infundibulaire post procédurale immédiate était notée dans 25% des cas essentiellement liée à la dysplasie valvulaire. La mortalité de la procédure était nulle et la morbidité était faible.
Conclusion : la DPPC a été établie comme un traitement de choix des RP valvulaire avec peu de complications. Suite à ses résultats immédiats satisfaisants les indications se sont rapidement étendues aux sténoses pulmonaires critiques du nouveau-né et aux formes de découverte tardive de l’adulte.

Mots Clés
Article
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2021
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement pronostic Chirurgie diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer Cancer du sein dépistage Coelioscopie Immunohistochimie échographie mammographie Mortalité
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !