La tunisie Medicale - 2020 ; Vol 98 ( n°06 ) : 496-500
[ Vu 807 fois ]
Résumé





Introduction : Le paclitaxel (PTX) est un anticancéreux cytotoxique, appartenant à la famille des taxoïdes, une famille d’agents antinéoplasique, dont l’originalité réside dans son mécanisme d’action. Il a en effet pour cible principale une protéine constitutive du fuseau mitotique, la tubuline. Il est largement utilisé dans de nombreux cancers, seul ou en association avec d’autres anti-tumoraux. Sa variabilité inter et intra individuelle, sa coadministration avec d’autres médicaments, son faible index thérapeutique et sa toxicité hématologique, justifient largement son suivi thérapeutique pharmacologique. Le paramètre le plus pertinent pour effectuer ce suivi semble être la durée pendant laquelle la concentration est supérieure à 0,05 μmol/L.

But : Mettre au point et de valider une nouvelle méthode de dosage par chromatographie liquide haute performance avec détection UV (CLHP-UV) du PTX dans le plasma.

Méthodes : Dans ce travail nous avons mis au point une technique de dosage du PTX par CLHP utilisable en routine, en recourant à une détection UV. Nous avons optimisé également les conditions opératoires de cette technique de dosage, dont la température, le débit d’élution, la composition, le pH de la phase mobile et les modalités d’extraction. Finalement nous avons procédé à la validation de notre technique de dosage du PTX afin de pouvoir l’appliquer pour le suivi thérapeutique pharmacologique des patients

Résultats : Après déprotéinisation et extraction liquide/liquide la séparation chromatographique est faite sur une colonne C18 et détection UV-Visible (longueur d’onde :232 nm). La phase mobile est composée d’un mélange composé de tampon dihydrogenophosphate à 0,1 M et d’acétonitrile, 51/49 (v/v). Le clonazepam est utilisé comme étalon interne (EI). La linéarité de notre étude a été confirmée sur un intervalle de concentration allant de 50 à 1500 ng/mL avec un coefficient de corrélation r égale à 0,998. Elle est également spécifique et sensible avec une limite de détection égale à 10,3 ng/mL et une limite de quantification égale à 31,40 ng/mL. L’évaluation de la précision a montré que notre technique est répétable avec un coefficient de variation allant de 6,94 à 18,78 % et reproductible pour les trois concentrations étudiées Low, Medium et High avec un coefficient de variation respectivement de 14,92 ; 10,46 et 11,80 %. Dans ces conditions, le temps d’analyse du PTX est de 12,81 minutes.

Conclusions : Nous avons mis au point et valider une technique de dosage simple, spécifique, facile à mettre en œuvre et rapide. Elle permet donc des dosages en routine du PTX dans le plasma chez les patients traités par cet anticancéreux et nécessitant un suivi thérapeutique pour un éventuel ajustement de dose.

Mots Clés
Article
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2020
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement pronostic Chirurgie diagnostic Tunisie Maladie de crohn Cancer du sein Cancer dépistage Coelioscopie Immunohistochimie Mortalité mammographie Ostéoporose
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !