La tunisie Medicale - 2017 ; Vol 95 ( n°07 ) : 504-505
[ Vu 1530 fois ]
Article


Introduction :
Le lymphome B diffus à grandes cellules de l’estomac forme un groupe hétérogène de lymphomes tant sur le plan cytologique que biologique et clinique. La variante riche en cellules T et en histiocytes est rare, estimée à environ 1-3% de l’ensemble des lymphomes B à grandes cellules. Il a été décrit pour la première fois en 1997 [1] Le diagnostic anatomopathologique de ce lymphome est souvent difficile [2]. Il caractérisé par la rareté des grandes cellules B atypiques dispersées au sein d'un infiltrat réactionnel abondant formé de plus de 90 % de lymphocytes T.
Nous rapportons un cas très rare de  lymphome B riche en cellules T et en histiocytes de localisation gastrique.
Observation :
Monsieur SF âgé de 41 ans, aux antécédents d’un lymphome de Hodgkin ganglionnaire, consultait pour des douleurs abdominales aigues dans un tableau de péritonite et d’état de choc hémorragique. Il était opéré en urgence. Une gastrectomie totale était réalisée. A l’examen macroscopique, la pièce mesurait 9 cm sur la petite courbure et 14 cm sur la grande courbure. A l’ouverture, on notait la présence d’une lésion ulcérée, blanchâtre, mesurant 5 cm de grand axe avec une perforation pariétale. La dissection de la graisse péri-gastrique avait permis de ramener 12 ganglions. A l’examen histologique, cette lésion correspondait à une prolifération tumorale maligne d’architecture diffuse, dissociant toutes les couches pariétales. Elle était faite de rares cellules lymphoïdes atypiques au sein d’un infiltrat dense fait de petits lymphocytes et d’histiocytes. Ces cellules étaient de grande taille, à cytoplasme réduit [Figure 1]. Les noyaux étaient arrondis, volumineux, munis d’un ou plusieurs nucléoles proéminents. Tous les ganglions prélevés étaient envahis par la même prolifération (12N+). Le diagnostic de lymphome de Hodgkin était évoqué. En immunohistochimie, les grandes cellules tumorales exprimaient le pan B (CD20) [Figure 2].  Le pan T (CD3) et le Bcl2 marquaient les petits lymphocytes T réactionnels. Le CD 68 marquait les histiocytes [Figure 3]. Le CD30 marquait seulement les petites cellules activées sans marquer les grandes cellules. La pancytokératine, l’EMA et le CD15 étaient négatifs. Le diagnostic retenu était celui d’un lymphome B riche en T et en histiocytes de localisation gastrique avec envahissement ganglionnaire correspondant au stade II1E de la classification d’ANN ARBOR modifiée de Mushoff. L’évolution était marquée par le décès du patient à J4 post opératoire.
Conclusion :
Ce lymphome pose un problème de diagnostics différentiels notamment le lymphome T ou le lymphome de Hodgkin nodulaire à prédominance lymphocytaire. L’étude immunohistochimique est nécessaire pour confirmer le diagnostic [3]. Le traitement se base surtout sur la chimiothérapie. Son est pronostic sombre et l’évolution est agressive [4].
Conflits d’intérêt : aucun

Légendes des figures:


Figure 1: (HEx10) : grandes cellules atypiques au sein d’un fond inflammatoire fait de petits lymphocytes
Figure 1: (HEx10) : atypical large cells on a background composed of lymphoid cells


Figure 2: (Immunohistochimie x40): cellules tumorales expriment le CD20
Figure 2 : (Immunohistohemistry x 40) : Tumor cells are positive for CD20


Figure 3 : (Immunohistochimie x 20): le CD68 marque les histiocytes
Figure 3: (Immunohistohemistry x 20): CD68 expression in histiocyte cells

Références
  1. Tòth J, Elek G. Histiocytic and T-cell rich B-cell lymphoma (TCRBCL) of the stomach. Pathol Oncol Res 1997; 3: 219-23.
  2. Barut F, Kandemir NO, Gun BD, Ozdamar SO. T-cell/histiocyte-rich large B-cell lymphoma of stomach. J Pak Med Assoc. 2016; 66: 905-7.
  3. Abramson JS. T-cell/histiocyte-rich B-cell lymphoma: Biology, diagnosis, and management. Oncologist 2006; 11: 384-92.
  4. Aki H, Tuzuner N, Ongoren S, Baslar Z, Soysal T, Ferhanoglu B, et al. T-cell/histiocyte-rich B-cell lymphoma: a clinicopathologic study of 21 cases and comparison With 43 cases of diffuse large B-cell lymphoma. Leuk Res 2004; 28: 229-36.
Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2018
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement pronostic Chirurgie diagnostic Tunisie Maladie de crohn dépistage Cancer du sein Cancer Coelioscopie Immunohistochimie tuberculose prévention Ostéoporose
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !