La tunisie Medicale - 2016 ; Vol 94 ( n°08 ) : 574
[ Vu 759 fois ]
Article

Introduction : La prise en charge des lithiases de la voie biliaire principale (LVBP) chez les patients âgés doit avoir recours aux manipulations les moins invasives possibles car ils présentent souvent un terrain multitaré, de multiples troubles sous-jacents ou une diminution de l’activité quotidienne.  La sphinctérotomie endoscopique et la macrodilatation papillaire au ballonnet par  voie endoscopique ont été reconnus comme les techniques de première ligne pour la prise en charge des cholédocholithiase. Néanmoins, il existe des cas plus difficiles incluant les gros calculs et l’empierrement cholédocien présentant une difficulté supplémentaire chez les personnes âgées.
Objectif : Déterminer l’efficacité de la  macrodilatation au ballonnet pour l’extraction de la LVBP et les éventuelles complications dont elle peut être responsable chez les sujets dont l’âge est supérieur à 70 ans.
Méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective incluant toutes les CPRE faites entre le premier janvier 2014 et le 30 septembre 2015 effectuée pour la prise en charge d’une lithiase de la voie biliaire principale. Les dossiers médicaux des patients qui ont subi une macrodilatation papillaire ont été analysés. Les patients ont été divisés en 2 groupes: Groupe A (>70 ans); Groupe B (<75 ans).
Résultats : Sur 214 CPRE ont été étudiées, 15 macrodilatations papillaires ont été effectuées pour extraction difficile d’une LVBP. Le groupe A incluait huit macrodilatations vs sept pour le groupe B. Certaines maladies sous-jacentes étaient significativement plus fréquents dans le groupe A que dans le groupe B (p<0,05). Cependant, il n'y avait pas de différence significative dans les taux de réussite à la première CPRE (87,5% vs 85,71 %  p=0,424) et  les taux définitifs de réussite après reprise ou la pose d’un drain nasobilaire était de 100% dans les deux groupes. Les taux d'événements indésirables était de 12,5% vs 14,28%, p=0,834) respectivement pour les groupes A et B sans différence statistiquement significative : un cas de pancréatite aigüe post CPRE pour le groupe A et un cas de perforation duodénale pour le groupe B. En ce qui concerne les patients présentant une  papille paradiverticulaire et/ou une papille punctiforme, le résultat  de l’extraction de la LVBP par macrodilatation papillaire n'a pas été significativement différent.
Conclusion : La macrodilatation papillaire par ballonnet faite par voie endoscopique pour l’extraction des calculs cholédociens difficiles pour leur taille ou leur nombre peut être  effectuée sans risque significativement plus élevés chez les patients d’âge élevé par rapport aux patients plus jeunes.

Espace membre
E-mail :
Mot passe :
Mémoriser Mot de passe oublié S'inscrire
Archives
2017
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Mots-clés
Enfant traitement diagnostic Chirurgie Maladie de crohn Tunisie pronostic dépistage Cancer Cancer du sein Coelioscopie mammographie Ostéoporose tuberculose obésité
Newsletter
S'inscrire pour recevoir les newsletters
E-mail :
Partagez
Rejoignez-nous !